Elise Ransonnet Villez (1843-1899)


Elise Ransonnet-Villez (parfois Nemes-Ransonnet) est une artiste autrichienne née en 1843 à Vienne. Elle étudie l'art avec Franz von Lenbach et Heinrich von Angeli, tous deux de formation très académique. Elle expose à Vienne, à Munich, et elle est plutôt connue pour avoir peint le portrait de Franz Liszt. Elle épouse un conte hongrois, Nemes Nandorné, et devient baronne. Elle meurt en 1899 à Brixen.

Autoportrait, Elise Ransonnet-Villez
Autoportrait, Elise Ransonnet-Villez

Autoportrait, Elise Ransonnet-Villez
Autoportrait, Elise Ransonnet-Villez

Sofie Amalia Ribbing (1835-1894)


Sofie Amalia Ribbing est une artiste suédoise née en 1835 à Adelov. Elle commence des études d'art à Stockholm en 1850, puis part se perfectionner à Düsseldorf puis à Paris et Bruxelles. Elle séjourne également à Londres et à Rome. Elle a souvent pris part aux expositions de l'Académie de Stockholm et de Copenhague en 1872 et 1888, et à la Royal Academy de Londres. Elle meurt en 1894 à Christiania (Oslo). 

Portrait of Arnoldina Wilhelmina Stratenus (1871), Sofie Ribbing
Portrait of Arnoldina Wilhelmina Stratenus (1871), Sofie Ribbing

Autoportrait (1880), Sofie Ribbing
Autoportrait (1880), Sofie Ribbing

Boys Drawing (1864), Sofie Ribbing
Boys Drawing (1864), Sofie Ribbing

Marie Suzanne Giroust Roslin (1734-1772)

Marie Suzanne Giroust Roslin est une artiste française née à Paris en 1734. Elle devient l'élève de Joseph-Marie Vien, et celui de Maurice Quentin de la Tour. En 1774 elle rencontre son futur mari l'artiste suédois Alexandre Roslin. La famille est opposée à cette union et le couple devra patienter juqu'en 1759 pour afin pouvoir se marier. Sous sa direction elle étudie le pastel puis est admise à l'Académie des Beaux-arts en 1770. Elle y expose l'année suivante mais ne profitera pas longtemps de sa renommée montante. Elle meurt en 1772 d'un cancer su sein.

Marie Suzanne Giroust Roslin est surtout connue aujourd'hui pour avoir servi de modèle à son mari. C'est vrai qu'elle était d'une grande beauté. Mais quel dommage qu'on ne fasse pas plus cas de sa propre peinture. Si quelqu'un a des documents, je serais heureuse de les poster ici. 

Autoportrait avec le portrait de Maurice-Quentin de La Tour à l’index (1770), Marie Suzanne Giroust Roslin
Autoportrait avec le portrait de Maurice-Quentin de La Tour à l’Index (1770), Marie Suzanne Giroust Roslin

Chiara Varotari (1584-1663)

Chiara Varotari est une artiste italienne née à Padoue en 1584. Son père, Dario Varotari est peintre, sculpteur et architecte. Elle et son jeune frère Alessandro Varotari apprennent tous deux à peindre. Ce dernier sera d'ailleurs plus célèbre que son père. Tout en poursuivant une carrière artistique active, Chiara seconde son frère en lui servant d'assistante et le suit dans tous ses déplacements. Ardente défenseuse des droits des femmes elle écrit une " Apologie pour le Sexe Féminin ". En 1614 au décès de leur père, le frère et la sœur déménagent à Venise. C'est là qu'en 1625 elle fonde une école d'art basée sur la grande renommée de son frère. Cela deviendra un centre de culture et de créativité où beaucoup de jeunes artistes reconnus plus tard viendront étudier. L'année de sa mort n'est pas précise. On sait qu'en 1663 elle est toujours en vie, mais ensuite, plus rien. 

Autoportrait, Chiara Varotari
Autoportrait, Chiara Varotari

Chiara Varotari
(pas d'information), Chiara Varotari

Portrait d'une enfant (1640, Chiara Varotari
Portrait d'une enfant (1640), Chiara Varotari

Portrait de femme (1630), Chiara Varotari
Portrait de femme (1630), Chiara Varotari

“Ritratto di dama della famiglia Capodilista” by Chiara Varotari, 1620
Ritratto di dama della famiglia Capodilista (1620), Chiara Varotari

Françoise Duparc (1726-1778)


Françoise Duparc est une artiste française née à Murcie en Espagne en 1726. Son père Antoine Duparc, sculpteur marseillais, et sa mère Gabriella Negrela fuyant probablement la peste s'installent en Espagne où ils resteront une dizaine d'années. En 1730 la famille revient à Marseille et après un bref apprentissage dû à son père, Françoise Duparc intègre l'atelier de Jean-Baptiste van Loo à Aix-en-Provence de 1742 à 1745. Puis sans trop de précision on sait qu'elle voyage et travaille dans différentes villes d'Europe comme Paris, Londres, Breslau. Revenue à Marseille, elle devient membre de l'Académie de Marseille en 1776. Elle meurt en 1778.  

Femme Cousant, Françoise Duparc
Femme Cousant, Françoise Duparc

La Marchande de Tisane, Françoise Duparc
La Marchande de Tisane, Françoise Duparc

Françoise Duparc
(pas d'information), Françoise Duparc

Jeune Servante, attribué à Françoise Duparc (ou Antoine Raspal)
Jeune Servante, attribué à Françoise Duparc (ou Antoine Raspal)

Portrait d'une Vieille Dame, Françoise Duparc
Portrait d'une Vieille Dame, Françoise Duparc

Vieille Femme Assise, Françoise Duparc
Vieille Femme Assise, Françoise Duparc

Asta Norregaard (1853-1933)


Asta Norregaard est une artiste norvégienne née en 1853 à Christiania (aujourd'hui Oslo). Elle commence à étudier l'art à l'Ecole pour femmes " Knud Bergslien ". Elève douée elle poursuit ses études d'abord à Munich ville encore baignée de traditions académiques, puis à Paris où elle découvre une peinture en plein air plus moderne qui va vers l'impressionnisme. D'ailleurs toute son œuvre balance entre les deux genres, utilisant avec autant de virtuosité pastel ou peinture à l'huile. Elle meurt à Oslo en 1933.
Asta Norregaard n'a pas toujours plu à une critique réticente dans son pays. Peut-être trop moderne pour l'époque? En ce qui me concerne, c'est "chapeau bas".

Marthine Cappelen Hjort, f. Kiær (1897), Asta Norregaard
Marthine Cappelen Hjort, f. Kiær (1897), Asta Norregaard

(1890), Asta Norregaard
(1890), Asta Norregaard

Peasant Woman from Normandy (1889), Asta Norregaard
 Peasant Woman from Normandy (1889), Asta Norregaard

Interiør Jeløen Moss (1898), Asta Norregaard
Interiør Jeløen Moss (1898), Asta Norregaard 

Portrait d'Elisabeth Fearnley (1892), Asta Norregaard
Portrait d'Elisabeth Fearnley (1892), Asta Norregaard

L'Atelier Paris (1883), Asta Norregaard
L'Atelier Paris (1883), Asta Norregaard

French Kitchen Interior (1881), Asta Norregaard
French Kitchen Interior (1881), Asta Norregaard

Gina Krog (before 1916), Asta Norregaard
Gina Krog (before 1916), Asta Norregaard

Portrait de Ragna Nielsen (1900), Asta Norregaard
Portrait de Ragna Nielsen (1900), Asta Norregaard

Woman Readin, Asta Norregaard
Woman Readin, Asta Norregaard
 

Ginevra Cantofoli (1618-1672)


Ginevra Cantofoli est une artiste italienne née à Bologne en 1618. Elle grandit dans une famille plutôt aisée et montre très vite un ntérêt et une grande aptitude pour la peinture. Elle entre dans l'atelier d'Andrea Sirani, père d'Elisabetta Sirani artiste de renom (voir libellé 1638 Sirani Elisabetta). Mariée assez tardivement pour l'époque le couple a deux enfants. Ginevra Cantofoli peint de délicats tableaux religieux ou allégoriques. Malheureusement beaucoup ont disparus. Elle meurt à Bologne en 1672.

Scena Allegorica, Ginevra Cantofoli
Scena Allegorica, Ginevra Cantofoli 
Allegory of painting, Genivra Cantofoli
Allegory of painting, Genivra Cantofoli

ginevra cantofoli
(pas d'information), Ginevra Cantofoli

ginevra cantofoli
(Pas d'information), Ginevra Cantofoli

Allegoria Della Pittura (Autoportrait)(1660), Ginevra Cantofoli
Allegoria Della Pittura (Autoportrait)(1660), Ginevra Cantofoli

Testa di Ragazza, Ginevra Cantofoli
Testa di Ragazza, Ginevra Cantofoli

Anne Mee Foldsone (1770-1851)


Anne Mee Foldsone est une artiste anglaise née en 1770 à Londres. Elle est l'aînée des nombreux enfants de l'artiste John Foldsone qui meurt en 1784 laissant une famille dans le besoin. C'est Anne Mee Foldsone qui après avoir commencé à peindre dès l'âge de 12 ans subvient aux besoin de la famille. En 1793 elle épouse un avocat irlandais, Joseph Mee avec qui elle aura six enfants. Entre les années 1815 et 1837 elle expose occasionnellement à la " Royal Academy ". Ses portraits sensibles et raffinés plaisent beaucoup, et elle a autant le soutien de l'aristocratie anglaise que de la Cour Royal. Elle meurt en 1851.

the-hon.-louisa-hope, Anne Mee Foldsone
The Hon. Louisa Hope, Anne Mee Foldsone

1813 Catherine, Lady Heathcote, by Anne Foldsone Mee
1813 Catherine, Lady Heathcote, Anne Foldsone Mee

Anne Caulfield, Countess of Charlemont by Anne Foldsone Mee
Anne Caulfield Countess of Charlemont, Anne Foldsone Mee 

charlotte-duchess-of-beaufort, Anne Mee Foldsone
Charlotte Duchess of Beaufort, Anne Mee Foldsone

Elizabeth Duchess of Rutland, Anne Mee Foldsone
Elizabeth Duchess of Rutland, Anne Mee Foldsone

Jane Countess of Galloway, Anne Mee Foldsone
Jane Countess of Galloway, Anne Mee Foldsone

Lady William Gordon, Anne Mee Foldsone
Lady William Gordon, Anne Mee Foldsone

Mary Duchess of Rutland, Anne Mee Foldsone
Mary Duchess of Rutland, Anne Mee Foldsone

Maria Tibaldi Subleyras (1707-1770)


Maria Felice Subleyras (née Tibaldi) est une artiste peintre italienne née à Rome en 1707. Elle est la fille du violoniste et compositeur Giovanni Battista Tibaldi. En 1739 elle épouse l'artiste français Pierre Subleyras alors à Rome. Ne supportant pas l'odeur de l'huile elle se tourne vers la miniature et se spécialise dans les copies de maîtres anciens. En 1742 elle devient membre de l'Académie de San Luca et un an plus tard celui de l'Académie des Arts de Rome. À la mort de son mari en 1749 elle voyage en Allemagne. On sait qu'elle y a beaucoup peint, mais rien n'est parvenu jusqu'à nos jours. Elle meurt à Rome en 1770.

Visite de la Princesse de Berry à une Famille Pauvre (1600), Maria Tibaldi Subleyras
Visite de la Princesse de Berry à une Famille Pauvre (1600), Maria Tibaldi Subleyras

Le Triomphe d'Arlequin, Maria Tibaldi Subleyras
Le Triomphe d'Arlequin, Maria Tibaldi Subleyras

Maria_Felice_Tibaldi_Subleyras_-_Dinner_at_the_House_of_the_Pharisee
Dinner at the House of the Pharisee, Maria Tibaldi Subleyras

Susannah Penelope Rosse (1652-1700)

Susannah Penelope Rosse (née Gibson) est une artiste miniaturiste anglaise née en 1652. Elle apprend le métier de son père lui-même portraitiste miniaturiste. Très proche de son homologue Samuel Cooper elle restera son amie toute sa vie. Elle épousera Michael Rosse, un bijoutier londonien. Susan Rosse a beaucoup de succès et ses commanditaires sont autant les membres de la Cour Royale d'Angleterre que ses voisins ou amis. Elle meurt en 1700.

La miniature reste un genre éphémère mais qui fut en grande vogue en Europe à cette époque. Beaucoup d'artistes s'en emparèrent avec succès.

1690 Susannah-Penelope Rosse, Portrait of Mrs Priestman
Portrait of Mrs Priestman (1690),  Susannah-Penelope Rosse

1690 Susannah-Penelope Rosse, portrait of Mrs Pru Phillips
Portrait of Mrs Pru Phillips (1690), Susannah-Penelope Rosse, 

Portrait of Mrs van Vrybergen, Susannah-Penelope Rosse
Portrait of Mrs van Vrybergen, Susannah-Penelope Rosse

Self-portrait (about 1680), Susannah Penelope Rosse
Self-portrait (vers 1680), Susannah Penelope Rosse

Susannah-Penelope Rosse, Self-portrait About 1685-90
Self-portrait (vers 1685-90), Susannah-Penelope Rosse

Mary Gow (1851-1929)


Mary Gow ( Mary Louisa Lightbody Gow) est une artiste anglaise née à Londres en 1851. Son père, James Gow est peintre, son frère Andrew Carrick Gow deviendra peintre et en 1907 elle épouse l'artiste Sydney Prior Hall. Elle étudie l'art à la " Heatherley's Art School " et expose à la " Royal Society of British Artists " en 1869. Elle en deviendra membre en 1875. Mary Gow travaille aussi comme illustratrice. Elle meurt en 1929.
Mary Gow excelle dans l'art de représenter les scènes de la vie quotidienne qu'elle réalise soit à l'huile, soit à l'aquarelle avec un fort soucis du détail. De l'ethnographie pure à déguster.

1897_playing_with_the_dolls_mary_louisa_gow
Playing with the Dolls (1897), Mary Gow

1880_fairy_tales_mary_louisa_gow
Fairy Tales (1880), Mary Gow

a_kiss_goodnight_mary_louisa_gow
A Kiss Goodnight, Mary Gow

Mary-Lightbody-Gow
(pas d'information), Mary Gow

mary gow
(pas d'information), Mary Gow

mother_and_son_1909_mary_louisa_gow
Mother and Son (1909), Mary Gow

sisters_1905_mary_louisa_gow
Sisters (1905), Mary Gow

Tender Loving Care, Mary Louisa Gow
Tender Loving Care, Mary Gow

the_sewing_box_mary_louisa_gow
The Sewing Box, Mary Gow